3 erreurs fatales à ne jamais commettre en matière de rédaction web

La rédaction destinée au web est une discipline née de l’évolution technologique. Pour chercher un article sur le foot par exemple, il suffit de taper sur Google et plusieurs pages s’affichent autour des mots-clés. Elle nécessite à cet effet un savoir faire et une réelle compétence pour être vus, lus et aimés par les internautes. Bien que l’écriture web entre dans la plupart des cas dans la promotion d’un produit en ligne, elle est plus qu’une simple pratique rédactionnelle. Certains éléments doivent ainsi être pris en compte et éviter quelques erreurs grossières qui nuisent indubitablement à la qualité des textes. Il existe en effet 03 erreurs fatales à ne jamais commettre pour pouvoir fournir une rédaction de qualité.

 

Au préalable, il est nécessaire d’établir un plan de rédaction et structurer le texte pour donner un repère au rédacteur mais surtout pour avoir un aperçu du fil conducteur du travail à faire. La première erreur est donc de fournir un article sans structure qui est assurément désagréable à lire. Les internautes ne recherchant que les informations essentielles, il est conseillé de placer un texte concis et clair pour mieux se positionner dans les moteurs de recherche. Pour cela, il existe des stratégies de rédaction spécialement conçues pour bien écrire pour le web, comme le SEO. Toutefois, trop optimiser le texte contient des risques, quitte à perdre l’essentiel dans l’écrit. Cette manœuvre a pour conséquence de bourrer l’article avec de mots clés. Il serait dans ce cas trop artificiel et trop indigeste pour un lecteur avisé.

Dupliquer un texte est pareillement une erreur fatale dans la rédaction web. Il est nécessaire de savoir que les copier/coller sont détecter facilement par le web. Il est bon à savoir que Google privilégie l’original en se basant sur la date d’indexation et peut sanctionner le contenu dupliqué en la supprimant du moteur de recherche. Un bon rédacteur se doit de ce fait d’offrir un service de qualité pour pouvoir être référencié dans le domaine. Utiliser les outils de détection de plagiat s’avère de la sorte très utile avant de publier toute œuvre de rédaction d’un thème donné.

Le langage utilisé ainsi que le respect des règles grammaticales constituent en outre un élément majeur dans la rédaction. Le langage parlé n’est généralement pas valide sur papier, sauf si elle concerne le domaine de la publicité ou des slogans accrocheurs. La rédaction web se base en réalité au langage soutenu, s’adressant à un large public d’âge différent. De même, il est inutile d’employer des phrases complexes et interminables, sans accroche ni agréable à lire. En conséquence, le type de lexique employé a une importance capitale et ne doit surtout pas être négligé. Il doit être adapté suivant le lecteur cible. Aussi, les fautes d’orthographes doivent être bannies dans l’article car cela nuit l’intégralité du travail réalisé. L’idéal est de relire le texte au minimum deux fois avant de le positionner.

 

Pour conclure, la rédaction doit tenir compte des différentes règles spécifiques au web, ainsi que les attentes d’un lecteur lambda. Elle est en réalité un outil de la communication, obéissant à un principe simple, qui est  de passer de l’aspect général au particulier. Le texte devrait ainsi se servir d’une écriture simple, cohérente et claire pour être compris par un large public. Pour cela, il est essentiel de connaitre ses clients et ce qu’ils recherchent pour mieux appréhender sa plume et trouver les bonnes formules dans l’objectif d’être bien référencé. Cependant, pour certains articles ayant des termes techniques, le rédacteur se doit de maitriser son thème et de montrer de l’intérêt à son article afin de ne pas tomber dans des textes soporifiques, qui sont non seulement une menace pour le site mais surtout pour lui-même.

By | 2018-07-14T12:39:58+00:00 July 14th, 2018|Uncategorized|
CALL NOW
+
Call me!